Rechercher dans ce blog

2009/03/02

Critique radicale de la démocratie (6)




Un sixième problème est posé par les rôles des minorités agissantes en démocratie. Les groupes de pressions constitués, les « partis élites » et leurs supplétifs les « idiots utiles » au sens Léniniste du terme, les plus modernes ONG et autres associations ad-oc nous montre quotidiennement combien ces groupes autoproclamés peuvent influer sur notre vie quotidienne, lui nuire et la compliquer.

L’incroyable immiscions dans les processus de prise de décision collectif des intérêts particuliers, des groupes de pression, des bureaux de lobbying, des syndicats, des intérêts corporatifs en général conduit à des dérives extraordinaires dans l’expression des suffrages.

Nous voyons sans cesse que la décision qui l’emporte, celle qui parvient à obtenir la majorité des suffrages n’est pas celle qui a une chance d’être conforme au bien commun mais celle qui satisfait le plus d’avantages particuliers.