Rechercher dans ce blog

2009/06/22

Critique radicale de la démocratie (7)


Abordons aujourd’hui un septième point : l’obstruction à toute recherche utopique d’un système meilleur. Le vote majoritaire est tellement ancré dans notre mode de fonctionnement que nous ne consacrons aucune énergie à tenter de le dépasser, à chercher quelque chose de plus efficace, de plus adapté aux conditions du monde modernes.

Ces défauts sont ressentis de plus en plus profondément dans le corps social qui réagit soit en se détournant de la politique, soit en apportant ses suffrages à des propositions antidémocratiques.

Le risque est bien que le peuple se défiant en définitive des valeurs même de la démocratie à cause des défauts inhérents au suffrage universel s’en remette à des systèmes de gouvernement totalitaires ou à mon sens, pire encore pour nous autres rationalistes, à des systèmes théocratiques.