Rechercher dans ce blog

2010/03/31

Critique radicale de dieu (4)


et voici une deuxième explication de l’incroyable succès du concept de divinité :

Dieu est utile aux prêtres.

Avant l’invention des dieux, les différents chamanes ne pouvaient compter que sur eux même et sur leur sens de la narration, leur connaissance de quelques phénomènes naturels propres à frapper les imaginations, leur savoir faire dans le maniement des simples et surtout dans leur talent à pratiquer la transe mystique. Lorsque les dieux furent inventés, toute cette panoplie trouva parfaitement son emploi. Elle se mit au service d’une idée transcendante : il existe des êtres invisibles, que nous appellerons dieux, qui contrôle les mondes visibles et invisibles. Donnons satisfactions à ces gens de l’au-delà et nous obtiendrons ce que nous souhaitons avoir.

- « Et comment leur donner satisfaction à ces dieux, Oh grand prêtre ?

- « Amène moi ton plus beau gibier et ta plus belle cueillette et je les donneraient en offrande. Et puis tant que tu y es, amène moi aussi quelques jeunes vierges… et n’oublie pas de régler ta cotisation.

Inutile de vous faire un dessin, la subsistance et la prospérité de l’officient était assurée.

8 commentaires:

patbac a dit…

Bigre ! Mon dernier commentaire de l'Épisode III était en fait destiné à alimenter l'Épisode IV... je n'ai donc rien à ajouter en attendant, avec une impatience fébrile, l'Épisode V...

Ah si, j'ai commencé à visionner hier le documentaire "Islam, ce que l'Occident doit savoir" dont j'ai trouvé le lien sur le blog de Claude.Il y est question de La TAQQIYA qui consiste à faire croire aux infidèles que les musulmans ont des bonnes intentions et que les terroristes musulmans n'agissent pas au nom de l'Islam, mais que ces derniers ont pris en otage cette belle religion de "paix, d'amour et de tolérance".
C'est, bien évidemment, un média de propagande comme il en existe tant de l'autre côté, ce qui ne l'empêche pas d'être solidement étayé et passionnant. À suivre donc...

patbac a dit…

Vu l'ensemble du documentaire "Islam : ce que l'Occident doit savoir". Désolé mais je ne cautionne pas ce type de brûlot.

C'est tellement énorme qu'il doit y avoir une part de vérité me direz-vous... une part oui. En fait rien de neuf sous le soleil. L'Islam, bien plus qu'une religion, est avant tout un système politique global et totalitaire. Moi, ça me rappelle simplement les grandes et belle années de notre église, il y a quelques siècles, sur les préceptes de laquelle sont fondées notre civilisation chérie.

À l'écran, aucun détracteur pour une sélection très ciblée d' hadiths (paroles de Mahomet) extraits du Coran qui tendent à prouver que l'Islam est une religion de conquête et de violence, le tout pédagogiquement emballé par "d'éminents spécialistes" très posés (quand on fouille un peu et qu'on en sait un peu plus sur les intervenants, on en comprend le but)... le procédé relève d'avantage de l'outil de propagande que du documentaire objectif. De toute façon il paraît impossible d'être objectif devant un tel sujet.

Je n'ai pas plus ni moins de respect pour cette religion que pour les autres. Bien qu'elle soit aujourd'hui en mode actif et qu'une réelle violence est observable un peu partout sur la mappemonde, prendre parti c'est choisir un camps qui se valent tous, c'est à dire pas grand chose, de par l'ineptie de leur fondement même.

B.O.B. a dit…

Camarade,
Effectivement, ce que je tente ici est une critique de la religion en elle même, en tant que religion.
Mes raisons sont multiples, mais la principale est que je discerne une montée en puissance d'une censure terrible : sous prétexte de manquer de respect à tel ou tel groupe de crédules soumis à leur divinité à la con, il n'est plus possible de les critiquer.
Pouvoir clamer et garder la possibilité de démontrer qu'il est débile de croire à ces sornettes, c'est un rempart contre l'obscurantisme qu'il faut défendre pied à pied. Et plus la religion s'immisce dans la vie collective et dans la politique, plus il faut la combattre avec force. Je me moque des Adorateurs de l'Oignons tant qu'ils n'ont pas de pouvoir temporel. En revanche il n'est pas possible de rester insensible à la monté du Bouddhisme (voir l'OPA du Dalaï Lama sur les relations internationales),à la prise de pouvoir des sectes protestantes sur les esprits dans nombreux pays pauvres ni au jihad mené contre tous les véritables progressismes; pour ne citer que quelques exemples.

patbac a dit…

IL y a effectivement une recherche de spirituel qui suit une courbe parallèle à celle, sinon de la crise, du moins de la paupérisation et de l'inquiétude des populations. Face au matériel inaccessible, il est aisé de s'approprier un dieu compréhensible et de s'adonner à une "spiritualité" réconfortante.

C'est en effet très inquiétant de voir les médias du monde entier accorder une telle place à la pensée obscure, de Benoît XVI au Dalaï Lama en passant par les Créationnistes américains et autres allumés à plumes. Je me bats depuis toujours contre cette tolérance à l'intolérance et, face à mon intransigeance, je me vois taxer régulièrement de Talibanisme inversé, un comble...
Je ne peux donc qu'adhérer sans condition à cette critique, à ce combat.

patbac a dit…

Il y a effectivement une recherche de spirituel qui suit une courbe parallèle à celle, sinon de la crise, du moins de la paupérisation et de l'inquiétude des populations. Face au matériel inaccessible, il est aisé de s'approprier un dieu compréhensible et de s'adonner à une "spiritualité" réconfortante.

C'est en effet très inquiétant de voir les médias du monde entier accorder une telle place à la pensée obscure, de Benoît XVI au Dalaï Lama en passant par les Créationnistes américains et autres allumés à plumes. Je me bats depuis toujours contre cette tolérance à l'intolérance et, face à mon intransigeance, je me vois taxer régulièrement, de Talibanisme inversé, un comble...
Je ne peux donc qu'adhérer sans condition à cette critique, à ce combat.

B.O.B. a dit…

"Pas de liberté pour les ennemis de la liberté." Antoine de Saint-Just

patbac a dit…

"Soyons intolérant avec l'intolérance!"

Le Blaireau Sidéral

clodlemaire a dit…

Restons dogmatiques avec les dogmes.